Nouvelle carte humaine

Si on s’interroge sur la nouvelle carte décrivant l’humain du futur, il faudrait d’abord commencer par répondre à l’éternelle question philosophique de la nature de l’esprit (pas dans le sens fantomatique francophone, mais dans le sens anglophone d’essence) et de sa différentiation ou non du corps, la questionde de l’essence et du corps ou Mind-Body en anglais.

This faithful reproduction of a lithograph plate from Gray's Anatomy, a two-dimensional work of art.

Reproduction d'une plaque lithographique du manuel Grey's Anatomy, une oeuvre artistique en deux dimensions.

L’article «Philosophie de l’esprit» sur Wikipédia traite partiellement de cette question et l’article «Philosophy of Mind» sur Wikipedia en traite plus en profondeur.

Tout au long de notre séminaire, nous nous sommes penché sur plusieurs des façons réductrices pour essayer de découvrir la nature de l’humain. J’ai présenté quelques notions qui ont permis de comparer l’humain aux animaux, une des branches d’études de la compréhension corps et essence (Mind-Body). J’ai beaucoup abordé les questions de participation des individus à un super corps baptisé la ruche.

Maintenant il nous reste à reconstruire l’humain de demain, d’en établir une carte. En tant que personne littéraire, ma carte sera donc un plan, en tant qu’entrepreneur ce sera un plan d’action.

M. Dyens a fait une remarque qui me semble capitale : «comment doit-on repenser les programmes en humanités?» Comme il est  « Vice-Provost, Teaching and Learning » de l’Université Concordia, c’est donc une question fondamentale pour lui.

Voici donc mon plan

– Entendu qu’on ne peut pas changer l’humanité au complet.

– Entendu qu’on ne dispose pas immédiatement, ni d’un budget, ni du temps nécessaire pour faire un travail en profondeur tel que le sujet le mérite.

– Nous devons donc nous limiter à un aspect particulier de la question.

• Je propose donc que nous soumettions un modèle d’environnement de travail collaboratif qui pourrait être appliqué à divers départements de la Faculté des Arts et Sciences, en commençant par le Département d’Études françaises.

• Nous pourrions expliquer pourquoi la nécessité de repenser le modèle traditionnel au sein des études universitaires.

• Nous pourrions relier bien des sujets abordés pour démontrer les transformations sociales en cours et à venir sur la façon collaborative. Cela permettrait de démontrer les avantages et bénéfices d’une telle approche,

• Ensuite nous présenterions un modèle de travail basé sur le contrôle départemental d’un laboratoire Mac, Unix et Windows et d’un serveur Mac équipé du logiciel OS X Server avec tous ses outils de collaboration contrôlés à l’interne et non pas par les ressources informatiques de l’université comme c’est le cas présentement.

• Ce serveur permettrait d’implanter des possibilités de travailler en collaboration un peu comme on l’a fait avec notre blogue, mais sur une plus grande échelle et appliqué à l’ensemble des activités du Département.

• Seraient utilisés des outils comme la trousse gratuite de développement iPhone OS afin de créer du contenu multimédia pour de iPhone et iPod Touch. Éventuellement d’autres trousses de développement pourraient être ajoutées.

• Nous pourrions même y ajouter la description de l’étude des besoins, des budgets types nécessaires, de la préparation, de l’implantation, de la formation, des tests et évaluations (je me charge de ces aspects).

• Le tout se terminerait sur une vision positive d’une plus grande collaboration en temps réel et sur le développement d’une méthodologie qui impliquerait tous les intervenants du Département, et qui pourrait éventuellement être appliqué à d’autres Départements.

• Notre exposé se terminerait sur la création de l’Honnête homme (ou bien du Surhomme) du XXIe Siècle (il faudrait préférablement inventer notre propre terme, comme l’Humi et l’Humie, ou l’Humeille, ou encore le Fourmien et la Fourmienne ou en anglais the Humant ou the Humbee — prononcé yum et non pas hum — par exemple).

Un tel modèle nous permettrait de répondre aux exigences du travail demandé tout en proposant une solution utile et pratique (je suis toujours dans le pragmatique).

N’oublions pas qu’à titre d’expert de cette question, nous aurions la chance de pouvoir nous placer préalablement dans un tel projet s’il venait à se réaliser comme nous le présenterions, peut-être même dans le cadre du laboratoire NT2 en juin prochain…

Qu’en pensez-vous?
Advertisements
À propos

Directeur général Association pour la création littéraire chez les jeunes « Permettre aux jeunes personnes de s'approprier leur littérature. »

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Collaboration sociale, Nouvelle technologiques, Philosophie de l'esprit, technologie éducationnelle, Usage des outils technologiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 263 autres abonnés

Partagez

Bookmark and Share

Mes archives
Catégories
%d blogueurs aiment cette page :