Pages pour iCloud Beta

Pages pour iCloud - Bienvenue

Pages pour iCloud – Bienvenue

À la suite de mon billet portant sur iWork pour iCloud Beta, compte-tenu des limitations et des divulgations professionnelles qui y sont mentionnées, je ferai ici une évaluation concernant Pages pour iCloud Beta, puis sur deux autre billets (en préparation et bientôt disponibles) l’évaluation de Numbers pour iCloud et Keynote pour iCloud.

Pages pour iCloud - 1- Démarrer

Pages pour iCloud – 1- Démarrer

Montré ci-dessus avec l’aide en ligne, l’écran d’entrée permet de créer de nouveaux documents et sert de répertoire des documents Pages déjà créées. Pour le moment, il n’y a pas de moyen permettant d’organiser les documents en dossiers ou par projet. Comme l’organisation en dossier est déjà disponible dans Mail pour iCloud, il est à espérer qu’une telle fonction, utile pour ceux qui travaillent sur de nombreux documents, deviendra disponible.

Pages pour iCloud - Sélectionner un modèle

Pages pour iCloud – Sélectionner un modèle

Comme pour l’appli Pages pour Mac ou Pages pour iOS, Pages pour iCloud offre les modèles permettant de démarrer un projet de document avec un certain flair, avec un style certain.

Évidemment, il est possible de démarrer avec une page en blanc et créer son propre style, selon nos besoins.

Comme pour l’appli individuelle, la liste de modèles disponibles dans Pages pour iCloud est plutôt limitée si l’on compare à la liste offerte par la suite Microsoft Word. Il y manque des types de modèles que bien des usagers utilisent tels les calendriers, les recettes, les agendas, divers types de rapports, etc. Par contre, ce qui manque en quantité dans Pages est remplacé par la qualité des modèles offerts.

En effet, les nombreux modèles dans Word sont le même modèle répété sous différents aspects visuels et dont la plupart offrent un aspect graphique amateur, compte tenu des capacités graphiques des ordinateurs et des habiletés des usagers d’aujourd’hui. Des designs dépassés qui manquent trop souvent d’imagination et de touches graphiques modernes. Ce qui peut représenter un aspect visuel qui n’est pas non plus sans suggérer un certain effet Fischer Price.

Ce qui n’est pas le cas avec les modèles dans Pages. De plus, chaque modèles dans Pages offre une série de pages pour divers agencements possibles. Ceci permet de créer des documents les plus divers tout en conservant une base esthétiquement agréable et d’apparence graphique professionnelle.

Évidemment, il est possible d’importer des modèles en les faisant glisser sur l’écran initial de Pages pour iCloud. Il existe de nombreux endroits pour se procurer des modèles gratuitement ou non. Apple propose d’ailleurs un ensemble de ressources, dont la formation gratuite dans les Apple Store, pour toutes les applis de la suite iWorks.

Les personnes habituées à l’usage de Pages seront agréablement surprise, non seulement de retrouver ces modèle, mais par le fait qu’ils fonctionnent exactement comme dans l’appli indépendante. Ce qui représente tout un défi pour une appli dans un fureteur. Pour les usagers, il y a peu de différences et cela facilitera leur usage personnel ou professionnel.

Pour les usagers de Windows, ce sera potentiellement leur premier accès à une appli Apple d’un type qu’ils pourront comparer avec les outils qu’ils et elles utilisent déjà (contrairement à iTunes qui représentait un nouveau genre d’appli de gestion de contenu multimédia et Quicktime Player qui ne permet pas de création de contenu). De nombreux usagers Windows pourraient bien être inspirés par cet usage et décider de découvrir la plateforme Macintosh par la suite. Ce qui pourrait créer un effet d’entraînement potentiellement intéressant, comme je l’ai mentionné dans mon billet précédant portant sur iWork pour iCloud Beta.

Lorsqu’on choisit un modèle dans Pages pour iCloud, une nouvelle fenêtre s’ouvre présentant visuellement les éléments du modèle. Nous ne sommes définitivement pas dans un document d’édition en mode html avec ses limites habituelles telle qu’on les connaît notamment dans les applis Google ou WordPress.

Un modèle dans Pages pour iCloud.

Un modèle dans Pages pour iCloud.

On peut remarquer dans le modèle ci-dessus, l’agencement design des éléments visuels telles les polices, les zones de textes et les zones d’images. Comme dans la version pour Mac ou pour iOS, il suffit de double-cliquer sur une zone de texte pour y inscrire notre propre texte. On constate à la droite le menu contextuel apparaîssant lorsqu’on sélectionne un élément texte.

Les options disponibles pour modifier les formats du texte se présentent en caractères plus gros que dans l’Inspecteur de l’appli indépendante.. De plus, les styles de textes sont clairement indiqués tels qu’ils apparaissent dans la zone texte ce qui les rends encore plus facile à utiliser. Beaucoup d’usagers pourront apprécier la simplicité et la clarté de cet interface.

D’autres seront déçus par des éléments manquants tels les tableaux, les caractères en exposant ou en indice, les encadrés, les fonctions notes de bas de page, de table des matières et de bibliographie, la capacité d’assigner des langues différentes à divers éléments dans le document, etc. Peut-être que ces éléments ne m’étaient pas disponibles à cause de la désuétude de l’équipement, du système et du navigateur que j’ai utilisé pour effectuer mon évaluation, tel que je l’ai mentionné dans ma limite au début billet précédent (iWork pour iCloud Beta).

Usage de Pages pour iCloud Beta

Il y a peu d’éléments sous forme de menus : un menu d’aide, les menus pour ajouter une zone de texte, une figure (flèches, boîtes, cercles, bulle de dialogue…), ou bien une zone graphique, un menu pour le partage, dont je traite plus loin, et un menu pour d’autres fonction telles l’affichage des guides (trois types de guides qu’on peut sélectionner indépendamment l’un de l’autre) permettant de placer précisément les éléments sur la page en rapport les uns avec les autres, ce qui représente, comme dans l’appli autonome, le meilleur de ce qui se fait pour la mise en page.

Menu des guides dans Pages pour iCloud.

Menu des guides dans Pages pour iCloud.

On modifie les images du modèle en faisant glisser nos propres images sur une zone image et lorsqu’une zone image est sélectionnée le menu contextuel présente les fonctions d’habillage de cette zone. Lorsqu’on sélectionne l’image même dans la zone d’image ce sont les fonctions de modifications graphiques (certaines comme les fonctions de Photoshop d’Adobe) qui vont apparaître, mais pour le moment, ces fonctions ne s’affichent pas encore dans Pages pour iCloud. Apple devrait avoir intégré ces fonctions d’ici le lancement grand public prévu à l’automne 2013.

Pages pour iCloud - Modification du masque et quelques contrôles graphiques.

Pages pour iCloud – Modification du masque et quelques contrôles graphiques.

Un fois nos images placées, notre texte inscrit, nos modifications apportées, le tout ajusté à notre goût, nous disposons maintenant d’un document d’apparence professionnelle. Il suffit de sélectionner le menu partage pour créer un fichier en format natif, en format PDF ou en format Word.

Pages pour iCloud - Format disponibles pour le partage.

Pages pour iCloud – Format disponibles pour le partage.

Pages pour iCloud - Document pret pour la transmission.

Pages pour iCloud – Document prêt pour la transmission.

Pages pour iCloud ouvre un nouveau message de courriel dans Mail pour iCloud tout en sauvegardant le document en mode natif sur iCloud et en le rendant disponible automatiquement sur votre Mac, votre iPhone, votre iPod Touch, votre iPad Mini et votre iPad, et même sur votre PC roulant sous Windows (ce qui sera à démontrer).

Appréciation globale

Dans l’ensemble, je crois que Pages pour iCloud sera un succès. Il montre la voie à ce que devrait ressembler un logiciel en ligne permettant de créer des documents de belle qualité.

Pages pour iCloud sera apprécié par les usagers de Pages pour Mac OS X et Pages pour iOS puisqu’il leur permettra de travailler en ligne à partir de différents appareils. Et, quoique certaines fonctions en ligne ne soient peut-être pas présentes, il permet au moins de faire le gros du travail demandé à un tel outil.

Pages pour iCloud devrait aussi éventuellement plaire à bien des usagers Windows en leur offrant accès à un logiciel d’une qualité visuelle, de facilité d’apprentissage et d’utilisation auxquelles ils et elles ne sont pas nécessairement habituéEs. Reste à savoir comment Windows, avec son rendu graphique de moindre précision visuelle, saura rendre la qualité visuelle de cette appli.

Finalement, pour ma part, j’ai toujours été surpris vu le nombre d’étudiants, chercheurs et professeurs de niveau secondaire, collégial et universitaire qui utilisent les logiciels de taitement de textes qu’il n’y a pas  de modèles basés sur les grands systèmes de styles (tels MLA ou APA, incluant les grands systèmes en langue autre que l’anglais). Modèles qui seraient accompagnés d’outils permettant notamment l’inscription automatique dans les formats appropriés des citations et surtout le référencement automatique des citations reliés au notes de bas de pages et à la bibliographie.  Des fonctions qui existent dans un des nombreux produit disponibles pour la gestion bibliographique, serait le bienvenue à même le logiciel d’édition assistée par ordinateur.

Publicités
À propos

Directeur général Association pour la création littéraire chez les jeunes « Permettre aux jeunes personnes de s'approprier leur littérature. »

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Nouvelle technologiques, Solutions informatiques Apple, Usage des outils technologiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 263 autres abonnés

Partagez

Bookmark and Share

Mes archives
Catégories
%d blogueurs aiment cette page :